Groupe de travail et activités

Une organisation optimisée

5 groupes de travail réunis autour de 10 activités

Au regard des objectifs et enjeux, 5 groupes de travail ont été créés :

  1. Création d’un Réseau de Partenariat Professionnel / Relations Communication avec les Entreprises
  2. Professionnalisation des étudiants
  3. Requalification des Docteurs / Révision de la formation doctorale
  4. Appui au Milieu Professionnel
  5. Valorisation de la Recherche

 

LES ACTIVITÉS DES GROUPES DE TRAVAIL

Cette activité consiste en la création des structures fonctionnelles :

  • Comité de Pilotage Projet (CPP) en charge de la gestion globale du projet et de la politique financière
  • Commission Scientifique et Pédagogique (CSP) en charge des orientations scientifiques et pédagogiques
  • Groupe des Responsables Universitaires du Projet (GRUP) assurant, par université, la coordination des activités
  • Groupe de travail "Création d’un Réseau de Partenariat avec les Entreprises"
  • Groupe de travail "Professionnalisation des étudiants"
  • Groupe de travail "Requalification des doctorants"
  • Groupe de travail "Appui au milieu professionnel"
  • Groupe de travail "Valorisation de la recherche"

Les activités préparatoires consistent en l’organisation de réunions (réunion d’implantation du projet, réunions du groupe des responsables universitaires du projet, ouverture d’un site web, …)

Liste des coordinateurs universitaires tunisiens :

Université de Carthage
Prof. Zohra Lili Chabaane 
zohra.lili.chabaane@gmail.com

Université de Gabès
Prof. Lazhar Zourgui, ISBAM
Lazhar.zourgui@gmail.com

Université de Jendouba
Prof. Abdelaziz Souli, ISBB
abdelaziz.souli@yahoo.fr 

Université de Manouba
Prof. Khaoula Belguith, ISBST
kbelguith@yahoo.fr

Université de Monastir
Prof. Jawhar Gharbi, ISBM
jawhargharbi@yahoo.fr

Université de Sfax
Prof. Radhouane Gdoura, FSS
gdoura.radhouane@gmail.com

Réalisations :

- Séminaire de lancement du projet : présentation, programmation du projet et création des groupes de travail (10-14 décembre 2012, Sfax)

- Séminaire-formation des responsables et coordinateurs tunisiens (3-9 février 2013, Rennes)

- Conception du site web et de la plateforme collaborative du projet 

- Dotation des universités tunisiennes en équipement informatique et audiovisuel pédagogique (mai 2013)

- Réunions régulières du Comité de Pilotage et du Comité Scientifique

- Création des Bureaux de Partenariats Professionnels (BPP) dans les universités de Manouba, Carthage, Sfax, Monastir, Jendouba and Gabès (de septembre à décembre 2013)

L’objectif est d’établir un réseau de professionnels avec lesquels les universités pourront développer des partenariats durables sur différents aspects : accueil de stagiaires, interventions dans les universités/ formations, participation au forum-emploi, recueil des besoins des entreprises en termes de formation continue, de support en R&D-transfert technologique, …

Un groupe d’universitaires sera chargé de réaliser des enquêtes auprès des entreprises afin de recueillir leurs besoins en terme de formation/ appui ainsi que les modalités de collaboration possibles.

Les relations avec les entreprises seront entretenues régulièrement et développées par les responsables universitaires de chaque région géographique.

Des forums-emploi seront organisés à l’échelle locale permettant des rencontres entre professionnels et étudiants.

Un référentiel-métiers sera produit et mis à disposition des étudiants pour connaître les missions, activités et compétences requises pour chaque métier

Un portail-entreprise sera mis en ligne référençant les entreprises du domaine sciences et technologies du vivant en Tunisie.

Réalisations :

- Enquêtes menées auprès de 60 entreprises (mars - mai 2013). Accéder aux résultats sur la plateforme collaborative

- Workshop avec les entreprises (24 septembre 2013) : définition des modalités de collaboration, identification des besoins des industriels

- Mise en place des Bureaux de Partenariats Professionnels (BPP) (constitués de responsables universitaires, industriels et d'organismes d'appui) et des cellules d'insertion professionnelles au sein de chaque université tunisienne (de septembre à décembre 2013)

Bureaux des Partenariats Professionnels (BPP) 
Ces bureaux regroupent des universitaires, industriels et des représentants des organismes d'appui, pour :

  1. établir des relations entre les établissements d'enseignement et de recherche et le milieu professionnel afin d'évaluer ses besoins et sa participation à la formation des diplômés
  2. renforcer la capacité des établissements à développer des activités améliorant l'employabilité et des outils d'accompagnement facilitant l'insertion professionnelle des diplômés
  3. expérimenter et de valider, avec l'appui de Ministères et des entreprises, une méthode de reconversion des docteurs sans emploi
  4. appuyer le milieu professionnel pour l'acquisition de connaissances, le transfert d'ingénierie de R&D.
  5. organiser des activités conjointes avec les professionnels
  6. promouvoir, en collaboration avec les pépinières, les technopoles et les Bureaux de Transfert Technologique (BUTT) le transfert d'innovations technologiques.


- Organisation de forums-emploi dans les universités (à partir de 2013)

- Constitution d'un portail-entreprises répertoriant les entreprises par secteur d'activité (agroalimentaire, pharmaceutique, environnement) et par région 

- Formalisation de collaborations entre les universités et les organismes professionnels et industriels : signature de conventions de collaboration (mai -décembre 2014)
Plus de détails sur la plateforme collaborative

L’objectif de cette activité est d’améliorer l’employabilité et de faciliter l’insertion professionnelle des diplômés.

En lien avec le réseau de partenariat professionnel, les activités professionnalisantes des cursus de master seront développées : enseignements, stages.

Un suivi de l’employabilité des diplômés sera mis en place. 

Réalisations :

- Un état des lieux des formations et activités professionnalisantes ou facilitant l'insertion professionnelle a été réalisé au sein des 6 universités tunisiennes
et a été mis en perspective avec les résultats des enquêtes réalisées auprès des entreprises

- Une formation sur l'entreprenariat à destination des étudiants a été animée par un expert de l'Institut pour l'Entreprenariat de l'Agence Universitaire de la Francophonie à l'Université de Carthage et l'Université de Sfax (février 2013)

- Élaboration et ajout de nouveaux modules dans les programmes de licences et masters (ex : cours entreprenariat innovant, cours sur le management de la qualité et de la sécurité)

- Stages en entreprises :

  • Production d'une convention modèle pour les stages en entreprises ainsi que d'une charte des stages
  • Formation des tuteurs et préparation des étudiants aux stages
  • Organisation de stages pilotes sur des sujets ciblés avec accompagnement et suivi des étudiants par un tuteur industriel et un tuteur universitaire (depuis l'été 2013) 
  • Mise en oeuvre des nouvelles procédures de stage

L’objectif que le consortium souhaite atteindre est de réduire le chômage des diplômés de haut niveau en sciences et technologies du vivant.

Une évaluation du système de formation doctorale sera réalisée afin d’établir les modifications à apporter pour améliorer l’employabilité des doctorants formés (effectifs doctorants, sujets de thèse, développement de doctorats en lien avec des industriels, …)

Une méthode de requalification des doctorants sans emploi sera expérimentée alliant stage en entreprise et enseignement complémentaire.

Réalisations :

- Révision de la formation doctorale

  • Etude de la situation du doctorat en Tunisie ; établissement de recommandations par le groupe de travail. Consulter la plateforme collaborative pour accéder aux conclusions

- Programme de requalification de docteurs diplômés&

  • Elaboration du programme en lien avec les industriels
  • Appel à candidatures : 68 candidatures reçues ; 21 docteurs acceptés
  • Phase 1 : formation complémentaire (12 modules) appliquée à l'entreprise ou à l'entreprenariat
  • Phase 2 : construction d'un plan d'insertion professionnel par chacun des 21 docteurs : accompagnement à la création de leur entreprise ou conduite d'un projet de recherche et développement en entreprise

L’objectif est de répondre aux besoins en terme de transfert de connaissance à destination du milieu professionnel.

Suite au recueil des besoins des entreprises, des appuis leur seront proposés par les universités tunisiennes : sessions courtes ciblées de formation en présentiel, enseignement en ligne de requalification, appuis individualisés aux entreprises.

Réalisations :

- Proposition et mise en oeuvre de formations continues suite aux besoins recueillis auprès des entreprises (BPP des universités tunisiennes). Consulter la plateforme collaborative pour accéder au détail des formations continues proposées.

L’objectif est d’apporter aux enseignants-chercheurs l’accompagnement nécessaire à la valorisation économique de leurs travaux de recherche.

Un bureau de valorisation de la recherche sera créé dans les universités pour permettre d’identifier les inventions susceptibles d’intéresser les industries et accompagner des chercheurs pour le transfert technologique des projets retenus.

Réalisations :

- Organisation de séminaires de valorisation de la recherche à destination des industriels. Consulter la plateforme collaborative pour accéder au détail des séminaires de valorisation organisés.

- Élaboration de la base de données des structures de recherche et de leurs expertises et équipements

- Constitution en parallèle d'un portail-entreprises répertoriant les entreprises par secteur d'activité (agroalimentaire, pharmaceutique, environnement) et par région 
Ces bases de données seront mises en ligne sur une plateforme de "matchmaking" entreprises-recherche - en cours de construction (base de données des structures de recherche et de leurs expertises et équipements & base de données des entreprises et de leurs champs d'actions)

- Élaboration de fiches référentiels métiers en lien avec les professionnels

L’objectif du contrôle-qualité est de veiller au bon déroulement des activités. Il consiste en une analyse régulière des résultats et à la mise en place d’outils de réajustement éventuels.

Réalisations :

- Contrôle qualité interne des activités menées dans le cadre du projet effectué par les conseils universitaires tunisiens, le Comité de Pilotage Projet ainsi que la Commission Scientifique et Pédagogique

- Enquêtes pour évaluer les activités expérimentées dans le cadre du projet effectuées auprès des bénéficiaires : étudiants, enseignants-formateurs et professionnels

- Analyse des résultats par des experts externes

- Présentation des résultats aux autorités universitaires et ministérielles pour permettre la pérennisation des activités

L’objectif est d’informer les groupes cibles du projet ainsi que le large public tout au long du projet sur les activités menées, les résultats et les activités futures prévues.

Réalisations :

- Réunions de sensibilisation des étudiants au activités et enjeux du projet (début 2013)

- Présentation du projet dans une émission de radio à Sfax (mai 2013)

- Présentation des activités du projet à la foire de Sfax (juillet 2013)

- Présentation du projet au salon de l'entreprise à Sfax (novembre 2013)

- Présentation des projets de R&D et de création d'entreprise auprès de bailleurs de fonds par les docteurs en requalification (janvier 2015)

- Présentation du projet et échange de bonnes pratiques auprès des universités bretonnes (janvier 2015)

- Workshop de dissémination des résultats du projet auprès d'universités marocaines à Fès au Maroc 
(mai 2015)

- Rencontre à l'Université de Sfax avec Mme Flora Dubosc, experte auprès de la Commission Européenne dans le cadre des programmes de coopération dans l’enseignement supérieur : dissémination des résultats du projet notamment du projet pilote de requalification des docteurs en sciences de la vie et du programme de révision de la formation doctorale (WP4) (novembre 2015)

L’objectif de la valorisation des résultats est d’assurer la pérennisation des activités réalisées.

Réalisations :

- Une Commission Prospective est chargée d’élaborer les propositions de pérennisation des activités satisfaisantes expérimentées (avec ou sans aménagement).

- Ces propositions sont soumises aux Conseils Universitaires, puis au Ministère de l’Enseignement Supérieur.

- Un colloque national sera organisé pour faire un bilan des expériences en termes de relations universités–entreprises, de perspectives d’amélioration de l’employabilité et de l’insertion professionnelle des diplômés en sciences et technologies du vivant.

Chaque partenaire a nommé un coordinateur responsable des activités dans son université.

La gestion des activités du projet d’un point de vue pédagogique et scientifique est assurée par la Commission Scientifique et Pédagogique.

Le Comité de Pilotage Projet supervise la projet dans son ensemble, y compris les décisions financières.